Isabelle Simonis: «L’égalité doit être une priorité pour 2019 !»

Le Soir du 29 novembre nous dit dans l’extrait suivant : « Ce qui est intéressant, c’est qu’elle a
couplé ses compétences, remarque Sylvie Lausberg, présidente du
Conseil des Femmes Francophones, en travaillant beaucoup sur la
jeunesse et le sexisme». En interdisant les concours de mini-miss par
exemple, ou en créant un label pour l’EVRAS (éducation à la vie
relationnelle, affective et sexuelle)… Même si « la ministre n’a pas réussi à
convaincre ses partenaires de majorité d’imposer ce label dans
l’enseignement, regrette Sylvie Lausberg. Or, c’est bien là qu’il est
nécessaire. » Autrement dit, n’importe quel groupe (dont des groupes qui
défendent ouvertement un point de vue catholique sur la sexualité) peut
encore intervenir dans les écoles pour donner les cours d’EVRAS. Il n’y a
pas de label contraignant, comme c’est désormais le cas pour les
animations dans les mouvements de jeunesse.

Vous pouvez lire l’entièreté de l’article ici.