Les inégalités de genre se réduisent dans le monde du travail, mais continuent d’exister

Article paru le 25/01/2024 sur BX1

Pauline Gillard, chargée d’études à la Fédération des maisons médicales, était au micro de Thomas Dufrane et Arnaud Bruckner.

« Les hommes et les femmes continuent de percevoir un salaire différent. Les différences de genre au travail se ressentent aussi dans les horaires, voire dans les secteurs. D’ailleurs, lorsqu’un secteur est considéré comme “masculin”, les espaces de travail et les équipements ne sont pas prévus pour les réalités et les morphologies féminines.

Bien que la Belgique soit assez progressiste sur ces questions d’égalité de genre au travail, il reste encore du boulot pour y parvenir. Une publication de la Fédération des maisons médicales porte sur ce sujet.

“On constate encore beaucoup d’inégalités salariales entre les hommes et les femmes“, indique Pauline Gillard, chargée d’études. “On est autour de 23 % d’inégalités, si on ne tient pas compte du temps partiel qui touche aussi profondément les femmes.”

La parentalité joue également un grand rôle dans ces inégalités. “Le partage des tâches domestiques, de l’éducation et des soins aux enfants est encore inégal en Belgique.” De plus, certaines tâches, comme l’aide aux autres, sont encore invisibilisées, empêchant une véritable reconnaissance du temps qu’elles prennent. “C’est ce travail gratuit, invisible, que l’on voulait mettre en évidence. »

Lire l’article sur BX1